Obligation d’installer des douches à l’italienne dans les constructions neuves

En fin d’année, plusieurs médias (voir ci-dessous) ont publié une information comme quoi le Gouvernement envisageait de rendre obligatoire la présence d’une douche dite « à l’italienne » dans les constructions neuves.  L’objectif recherché par le Ministre du Logement serait de rendre accessibles à toutes et tous les salles de bains des habitations nouvellement construites. 

Si la nouvelle a réjoui les associations d’handicapés, les entreprises du bâtiment sont moins emballées par cette annonce. La spécificité de l’installation des douches à l’italienne est le motif principal de cette méfiance. Des raisons techniques et économiques sont invoquées. Mais quelles sont vraiment les spécificités de l’installation d’une douche à l’italienne ?

 

Qu’est qu’une vraie douche à l’italienne ?

Très design en plus d’être pratique, la douche à l’italienne est incontestablement à la mode. 
Pour correspondre parfaitement aux règles de l’art, une douche italienne doit :

  • être habillée d’un sol carrelé,
  • être entièrement ouverte,
  • être de plain-pied (sans rebord ou surélévation).

Ce sont ces deux dernières caractéristiques qui sont appréciées par les personnes à mobilité réduite.

Les avantages des douches à l’italienne

On comprend facilement qu’une large ouverture facilite l’accès aux personnes en fauteuil et qu’il limite les contorsions nécessaires pour yaccéder aux autres.
Le plain-pied apporte également un confort et une facilité d’utilisation accrue pour les non-valides. C’est aussi vrai pour les seniors moins enclins à lever la jambe pour enjamber le rebord d’une baignoire. 
Les risques de chute et de fracture sont ainsi largement diminués chez les seniors et personnes agées encore valides.

Les inconvénients d’une douche à l’italienne

L’installation d’une véritable douche italienne crée toutefois des contraintes techniques évidentes.
Le plain pied impose, pour une évacuation d’eau optimale, un décaissement du sol significatif entre l’épaisseur du bac et celle du siphon. Ce décaissement représente un surcoût qui motive la réaction des professionnels de la construction neuve.
Dans le cadre d’une rénovation, ce surcoût existe aussi et il est même souvent encore plus important que pour le neuf. 
La mise en oeuvre technique, notamment pour assurer l’étanchéité, est aussi beaucoup plus complexe.  
Autant de freins à l’installation d’une vraie douche à l’italienne. Heureusement des alternatives existent

Les alternatives à la vraie douche à l’italienne…

Pour éliminer les difficultés de mise en oeuvre et résoudre les aspects liés à l’étanchéité des douches à l’italienne, des solutions existent. Parmi celles-ci :

  • La création d’une marche pour intégrer le syphon
  • La mise en place d’un receveur extra plat

La mise en place de ces alternatives dépendent de la configuration et de la surface de votre pièce, de vos goûts et bien sûr de votre budget. La galerie ci-dessous vous donnera quelques idées de nos réalisations et nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans votre projet de réalisation de douche à l’italienne.
Nous avons sûrement la solution qui vous conviendra. Contactez-nous.

 

Artisan Handibat

Le label Handibat vous assure de nos compétences et de notre implication dans l’adaptation de votre logement au maintien à domicile.